RSS
 

Comment choisir un ostéopathe ?

24 avr 2011

Il y a quelques années, beaucoup de monde pensait que l’ostéopathie était pratiquée par beaucoup de charlatans, ce qui n’était pas entièrement faux du fait du manque de contrôle de l’État sur la profession. Aujourd’hui, cela a bien changé. En effet, depuis 2007, l’ostéopathie est une profession reconnue en France et les ostéopathes doivent avoir obtenu un diplôme d’ostéopathie reconnu par la Ministère de la Santé.

Une fois décidé à consulter un ostéopathe et avoir bien compris ce que l’ostéopathie propose vis-à-vis de certaines douleurs, il faut se renseigner pour choisir le bon ostéopathe.

3 catégories d’ostéopathes

Les ostéopathes n’ont pas tous suivi le même cursus pour obtenir leur diplôme. Certains auront commencé par étudier la médecine, d’autres la kinésithérapie et les autres n’auront étudié que l’ostéopathie.

  • Ostéopathes exclusifs : ostéopathes ayant reçu 5 années d’études à plein temps
  • Médecins ostéopathes : ostéopathes ayant préalablement reçu une formation de médecin
  • Kinésithérapeutes ostéopathes : ostéopathes ayant suivi au début une formation de kinésithérapeutes

Le nombre d’années d’études

Les médecins ostéopathes et les ostéopathes ayant reçu une formation de kinésithérapeute avant tout ont des cursus différents mais parmi les ostéopathes exclusifs, le nombre d’années d’études est important.
Avant la réforme de 2007, l’ostéopathie n’était pas reconnue en tant que profession, c’est pourquoi les écoles d’ostéopathie faisaient un peu ce qu’elles voulaient dans le domaine. Dans la plupart des écoles, les formations étaient de 6 ans : 5 ans d’études et la dernière année était destinée à un mémoire. Depuis 2007, les écoles d’ostéopathie ont dû se plier au Ministère de la Santé et respecter ses exigences. A présent, le cursus standard est passé à 3 ans, ce qui est très peu et pas assez pour accumuler toutes les connaissances d’un ostéopathe. De ce fait, la majorité des grosses écoles (CEESO, COS…) continuent à proposer des formations sur 5 ans.

L’appartenance à une association

Certaines associations comme l’UFOF ou le ROF référencent des ostéopathes exclusifs ayant fait partis d’écoles ayant obtenu l’agrément du Ministère de la Santé en 2007. Les ostéopathes présents dans ces associations ont fait au moins 5 années d’études.

Conclusion

Certains choisiront l’ostéopathe le plus proche par soucis de temps ou de simplicité. D’autres se pencheront sur la question ; voici mon point de vue. Personnellement, je préconise de choisir un ostéopathe exclusif qui se sera uniquement concentré sur l’ostéopathie pendant ses études. De plus, l’ostéopathe doit avoir obtenu son diplôme selon un nombre d’années d’études supérieur ou égal à 5 ans. Et enfin, il doit être issu d’une école agréée par le Ministère de la Santé.
Si vous faites attention à ces trois critères, vous ne devriez pas avoir de mauvaise surprise car l’ostéopathe est en mesure de vous soulager.

Attention à ne pas mal interpréter mes pensées, je ne dis aucunement que les médecins ostéopathes ou les ostéopathes de formation kinésithérapeutes ne sont pas en mesure de corriger vos tensions corporelles !

Et vous, comment avez-vous choisi votre ostéopathe ?



Vous avez aimé cet article ? Faites le savoir à vos amis en le partageant :
 
 

Mots clés : , ,

  1. Stéphanie

    06/05/2011 à 10h05

    A une époque, il fallait vraiment faire attention lorsqu’on choisissait un ostéopathe car tout le monde pouvait se dire ostéopathe. A présent, tout ceci est un peu mieux encadré. Et je suis plutôt d’accord pour dire que lorsqu’un praticien a étudié l’ostéopathie exclusive pendant 5 ou 6 ans, il doit être compétent.

     
    • Blog Ostéo

      06/05/2011 à 10h10

      Bonjour Stéphanie,

      Merci pour ton commentaire. On est alors d’accord pour dire que l’ostéopathie exclusive et le nombre d’années d’études sont des facteurs importants.

       
      • Ostéopathe saint germain en laye

        08/06/2011 à 14h56

        Je tiens à signaler, ou à mettre en garde contre certaines pratiques que l’on trouve parfois en ostéopathie, quelques soit le nombre d’années d’études (selon témoignages de patients sur leurs ostéos précédents).

        Une séance d’ostéopathie, c’est en premier lieu un diagnostic précis, basé sur un interrogatoire et de nombreux tests, pour en arriver à un bilan rigoureux permettant de décider d’un traitement bien adapté.
        A éviter donc, les séances avec 5 minutes de diagnostic avec 3 ou 4 craquement de vertèbres pour seul traitement (souvent systématique).

        Les douleurs ou gènes peuvent être apaisées, mais sont bien souvent amenées à revenir, car ainsi aucun traitement sur le long terme n’aura été fait.

        Voila, je ne prétend pas détenir la justesse absolue de la pratique, mais il me semble pertinent de mentionner que l’ostéopathie est plus vaste que cela.

         
        • Blog Ostéo

          08/06/2011 à 15h19

          En effet, je suis d’accord avec toi sur le principe que l’ostéopathie exclusive et le nombre d’années d’études ne sont pas les seuls facteurs importants. Cependant, j’essaie de proposer une base solide de facteurs pour permettre aux personnes voulant se faire traiter d’avoir une bonne chance de tomber sur un praticien compétent.

           
  2. FrédéricS

    05/07/2011 à 13h28

    Bonjour,
    Si l’on suis sticto sensus la loi, les ostéopathes non kinés ou non médecins ne sont pas considérés comme des professionnels de santé. Bizarre, mais c’est la loi….
    Un professionnel de santé ne serait-il pas plus à même de faire un diagnostic d’exclusion, qui, bien qu’au programme des études d’ostéo, est réduit à la portion congrue ?

     
  3. FrédéricS

    05/07/2011 à 13h52

    Pour répondre à Stéphanie, les équivalences de diplômes ont permis à certains « charlatans » d’être reconnus, pour la raison qu’ils pouvaient prouver qu’ils exerçaient l’ostéopathie pendant plus de cinq ans, même sans études…

     
    • Thierry LEHOUX

      17/07/2011 à 10h49

      FrédéricS bonjour,

      Tu dis : « [...] pour la raison qu’ils pouvaient prouver qu’ils exerçaient l’ostéopathie pendant plus de cinq ans [...]« .

      Si ça avait été le cas ça aurait été merveilleux (malgré tout). En fait les décrets ne demandaient aucun justificatif administratif. Donc il a suffit à bon nombre de personnes de prendre un papier et un crayon pour faire une attestation affirmant qu’ils pratiquaient bien l’ostéopathie depuis plus de 5 ans. Merci Xavier BERTRAND. Je pense que ce Monsieur n’a pas fini de nous étonner !

       
  4. Jul

    06/12/2011 à 11h48

    Merci pour ton article qui explique simplement comment choisir son ostéo.

     
  5. smam

    07/12/2011 à 17h19

    Merci de nous avoir préciser cette information, j’ai toujours cru qu’un kinésithérapeute ostéopathe avait fait plus d’études qu’un ostéopathe exclusif. Je me suis trompé !

     
    • Blog Ostéo

      07/12/2011 à 17h40

      Bonjour,

      Attention, ce n’est pas ce que je spécifie dans l’article ! Relis le attentivement ;-).